25 septembre 2017

Parce que c'est l'émotion qui dirige le monde

Quand j'étais plus jeune, j'avais cette idée que "les grands" étaient actifs dans le monde sur la base d'une réflexion rationnelle, que les prix des choses étaient fixés par des contraintes matérielles incontournables et que les hommes et femmes politiques agissaient pour l'intérêt commun en fonction, là aussi, de contraintes incontournables.
Depuis que je suis moi-même une "grande", je mesure mieux l'ampleur de ma naïveté... Un des premiers chocs fut d'apprendre l'existence de ce qu'on appelle "le cours des matières premières". Ainsi donc, le prix du cacao ou du blé n'est pas le même selon qu'il y en a beaucoup ou pas. J'ai donc commencé à comprendre la différence entre valeur (absolue) et prix (relatif). Ou plutôt j'ai commencé à comprendre qu'il y avait une différence entre les deux. Jusqu'à aujourd'hui, je n'ai toujours pas vraiment compris la justification de cette différence...
Je ne vais pas faire la grande enfant pendant longtemps, vous avez compris où je voulais en venir. En revanche, voilà ce que je tiens à dire : je continue à trouver pour le moins remarquable, ou pour le dire plus crûment, atterrant, que l'essentiel de l'activité des "grandes personnes" se déploie toujours sous le masque de la rationalité et du plus grand sérieux. Pourquoi donc est-il si difficile d'admettre que le carburant des affaires du monde est et reste les émotions, les instincts, la stratégie la plus raffinée mise au service des instincts les plus bas ? Quel orgueil de se prétendre civilisé alors que la plupart des grandes décisions sont prises dans l'animalité la plus totale ! Et que je défends mon territoire et mes intérêts les plus immédiats, sans me soucier du reste du monde dès qu'il est tant soit peu éloigné de mon nombril...
Pour autant, je ne suis ni nihiliste, ni défaitiste, ni complotiste. Je vois bien qu'il y a aussi des hommes et des femmes, "grands" ou "petits", qui n'agissent pas par pur égoïsme et qui voient un peu plus loin que leur petit pré carré. Et même parfois à l'échelle de pays entiers : les quelques informations qui filtrent au sujet du Bhoutan, pour peu qu'elles soient fiables, donnent vraiment de l'espoir. De même, le système éducatif du Danemark montre bien qu'il y a des dirigeants qui peuvent se remettre en question et regarder la réalité en face plutôt que de privilégier certains principes dépassés comme la compétition et le primat de l'institution sur l'individu. Donc oui, j'ai de l'espoir. Je m'en fais un devoir. Et je préfère consacrer mon énergie à observer et relayer le positif plutôt que ce qui nous tire vers le bas. Mais parfois, quand j'observe le monde tel qu'il va, je m'étonne...

04 juillet 2017

L'été en Grèce

Je suis à nouveau en Grèce cet été, cette fois sans Justin (mon appareil photo), donc j'en profite pour publier (vieux motard que j'aimais...) les photos de l'an dernier.
Mais pas grand chose n'a changé, donc voilà :) Nous sommes toujours un petit groupe autour de Tilmann Borghardt, enseignant allemand de méditation dans la tradition du bouddhisme tibétain.

Tilmann en enseignement dans le garage de l'hôtel.
*** 

 Belle complicité avec sa traductrice en grec, Natasha
***

 Nous sommes au bout de la pointe du stylo, dans le petit village de Kalamaki, dans la péninsule du massif du Pélion. C'est ici que les dieux de l'Olympe venaient passer leurs vacances d'été :)
Je comprends pourquoi...
***

 Cette année, je travaille allongée pour ne pas réveiller ma sciatique, mais je travaille quand même. Sans compagnie féline, le plus souvent, mais sur le même ordinateur.
***

 Notre plage préférée, au crépuscule (baignade presque tous les soirs).
***

 L'eau est d'une pureté magique...
***

Aube


PS : Et sinon, ça fait longtemps que je n'ai pas publié grand chose mais c'est (aussi) parce que peu de choses ont changé. Cet été, je travaille aussi dans mon jardin (mais à l'ombre, donc sans grande installation), je suis aussi allée cueillir la lavande et j'irai en Suisse... Pas grand chose de nouveau sous le soleil, donc...

19 août 2015

Voyage en Suisse

Première pause pour la nuit sur les hauteurs de la vallée de Martigny





Sur la route, le glacier du Rhône (la langue blanche sur la droite).
Nous avons pris la petite route qui tourne (beaucoup) par le Grimselpass et Realp.



Nuit à Zürich, au camping sur le bord du lac.



10 décembre 2014

Petit souvenir de la Maison de la Radio

Un vieil appareil dans une vieille maison où il se passe tous les jours des choses très actuelles...

01 septembre 2014

J'ai descendu dans mon jardin...

... non pas pour y cueillir du romarin, mais pour y travailler. Depuis que j'ai le salon de jardin, toute ma vie en est transformée - et j'exagère à peine. Grâce à la wifi, je peux travailler dehors, en recourant si besoin à des moyens techniques hautement perfectionné pour me mettre à l'abri de la chaleur et de la forte luminosité... Et puis, dans cette nouvelle succursale de mon entreprise, j'ai deux collègues très, mais vraiment très détendues... L'ambiance est bonne :)




25 juillet 2014

Récolte du lavandin dans les Corbières

Hier, je suis allée au coeur des Corbières (Aude), sur la commune de Fontjoncouse, pour aider Manu à récolter le lavandin. Elle et Christophe sont installés au Paradis - c'est le nom du lieu-dit, et il le porte très bien ! L'endroit est superbe, calme, retiré et j'y ai passé un peu plus de 24 h avec la joyeuse troupe des cueilleurs. :)

Gestern war ich im Herzen der Corbières (Südfrankreich), Manu bei der Lavendelernte zu helfen. Sie und Christophe leben im Paradies - das ist tatsächlich der Name des Ortes und es passt einfach perfekt! Dort oben ist es sehr ruhig, weit von allem, und ich war einen Tag da mit der lustigen Clique der Erntehelfer. :)

Yesterday I was in the heart of the Corbières (South of France) to help Manu gather the lavender flowers. She and Christophe live in Paradise - that's really the name of the place and it's so appropriate! It's really quiet up there, far away from everything and I spent a day there with the happy crew of the lavender gatherers. :)

La maison principale - Das Haupthaus - The main house



 La maison, de derrière - Das Haus von hinten - The house, seen from the back


 Tentes africaines montées dans le jardin pour les cueilleurs 

Afrikanische Zelte im Garten für die Pflücker

african tents in the garden for the picker crew

La première bâche, avant le début du travail (nous en remplirons cinq en une journée)

Die erste Plane, vor Beginn der Arbeit (am Abend werden fünf solche voll sein)

The first tarp, before we began working (five of them will be full by evening)

On se noue un drap autour du corps, dans lequel on met les fleurs de lavandin que l'on cueille avant de les déposer sur les bâches pour qu'elles sèchent.

Wir wickeln uns ein Betttuch um den Laib und sammeln da drin die Lavendelblüten - wenn es an die Schulter zieht, kommen die Blüte auf die Plane und trocknen dort für ein paar Tage.

With a bed sheet wrapped and tied around our chest, we gather the flowers and bring them to the tarp, where they'll dry in the open air for a couple of days.

Le lavandin est un hybride de deux lavandes,
un peu plus productif (donc moins cher), plus haut et camphré.

"Lavandin" ist ein Hybrid aus zwei Lavendersorten,
er gibt mehr Blumen (ist daher billiger) und enthält Kampfer.

"Lavandin" is a hybrid made from two lavendel varieties; 
it produces more (and is cheaper) and contains camphor.


Les fleurs sont récoltées à la faucille. 
La récolte machine est plus finalement compliquée... et moins amusante !

Die Blumen werden mit einer Sichel geerntet.
Einen maschinelle Ernte wäre eigentlich komplizierter... und würde nicht so viel Spass machen!

The flowers are cut with a sickle.
Using a machine would actually be more complicated... and far less fun!

***
L'huile essentielle de lavandin que j'ai reçue en remerciement me servira à parfumer mes savons :) Manu fabrique aussi des gelées et des sirops (thym, lavande, romarin) ainsi que d'autres produits dérivés et des objets en laine issue de la tonte de ses bêtes.
D'ailleurs, à propos de bêtes... Elle et Christophe présente sur kisskissbankbank leur projet de parrainage de brebis, pour pouvoir agrandir leur troupeau et mettre en valeur la garrigue des Corbières. Vous pouvez les soutenir si leur idée vous plait ! :) 

Als Dankeschön für meine Hilfe habe ich eine kleine Flasche von "Lavandin" ätherischem Öl bekommen, das ich für meine Seife benutzen werde. Manu verkauft auch Gelees und Sirup (aus Lavendel, Thymian und Rosmarin) und Wolleprodukte mit der Wolle ihrer Tiere.
Apropos Tiere... Sie und Christophe stellen bei kisskissbankbank ihr Projekt vor: Sie wollen eine grössere Herde haben um die "garrigue" zu erschließen, ein ganz besonderes Biotop, das zu Gunsten der exklusiven Weinproduktion vernachlässigt wird. Wenn ihr Projekt euch anspricht, könnt ihr es gerne unterstützen! :)

To thank me for my help, I've received a small bottle of "lavandin" essential oil, I'll use it for my soap. Manu also makes jelly and syrop (with lavender, thyme and rosemary) as well as wool products from her herd.
Speaking of which... She and Christophe present their project on kisskissbankbank: they would like to have a bigger herd in order to develop their activity in their environment, the "garrigue", which is nowadays neglected because all economic ressources goes into the wine. If their project appeals to you, feel free to support them :)

08 juin 2014

Chat # cinq


Pendant que je travaille aux dernières pages de mon mémoire de M2, le petit chat vient me tenir compagnie. En septembre 2011, c'était un autre chat pour mon mémoire de M1. Amis félins, merci pour votre présence !

04 juin 2014

Chat'ouille IV


Un des coins préférés du petit chat pour faire la sieste 
(ce qui lui prend à peu de choses près toute la journée...)